Fête des mères : des idées de cadeaux originales
EntreprendreFête des mères : des idées de cadeaux originales
23 mai 2017 2 minutes de votre temps
Réseaux sociaux: 5 règles pour atteindre vos objectifs
Réseaux sociauxRéseaux sociaux: 5 règles pour atteindre vos objectifs
10 mai 2017 3 minutes de votre temps
Ouverture de ma chaîne YouTube !
La vidéoOuverture de ma chaîne YouTube !
3 mai 2017 1 minutes de votre temps
Réseaux sociaux: 5 règles pour atteindre vos objectifs
Réseaux sociauxRéseaux sociaux: 5 règles pour atteindre vos objectifs
10 mai 2017 3 minutes de votre temps
Instagram : Coach ou Influenceur Fitness, passez à la vitesse supérieure
Réseaux sociauxInstagram : Coach ou Influenceur Fitness, passez à la vitesse supérieure
19 avril 2017 5 minutes de votre temps
Référencement vidéo : 3 techniques – YouTube SEO
La vidéoRéférencement vidéo : 3 techniques – YouTube SEO
5 avril 2017 4 minutes de votre temps
Fête des mères : des idées de cadeaux originales
EntreprendreFête des mères : des idées de cadeaux originales
23 mai 2017 2 minutes de votre temps
E-book – ce que personne ne vous dit !
EntreprendreE-book – ce que personne ne vous dit !
12 avril 2017 5 minutes de votre temps
Hack marketing d’un Salon, exemple vécu du BodyFitness
EntreprendreHack marketing d’un Salon, exemple vécu du BodyFitness
30 mars 2017 4 minutes de votre temps
Ouverture de ma chaîne YouTube !
La vidéoOuverture de ma chaîne YouTube !
3 mai 2017 1 minutes de votre temps
Référencement vidéo : 3 techniques – YouTube SEO
La vidéoRéférencement vidéo : 3 techniques – YouTube SEO
5 avril 2017 4 minutes de votre temps
TOP 5 des accessoires pour débuter la vidéo
La vidéoTOP 5 des accessoires pour débuter la vidéo
25 novembre 2016 3 minutes de votre temps
CHEERZ – Et l’expérience personnelle ? #3
Des rencontresCHEERZ – Et l’expérience personnelle ? #3
22 mars 2017 5 minutes de votre temps
CHEERZ, l’histoire d’une idée qui évolue en Startup ! #2
Des rencontresCHEERZ, l’histoire d’une idée qui évolue en Startup ! #2
21 février 2017 3 minutes de votre temps
Startup Française CHEERZ en 6 Points ! #1
Des rencontresStartup Française CHEERZ en 6 Points ! #1
15 février 2017 4 minutes de votre temps
TOP 5 des accessoires pour un Digital Nomade
Questions d'entrepreneursTOP 5 des accessoires pour un Digital Nomade
26 avril 2017 3 minutes de votre temps
TOP 5 des applications utiles pour entrepreneurs
Questions d'entrepreneursTOP 5 des applications utiles pour entrepreneurs
19 décembre 2016 3 minutes de votre temps
Quand aller chercher de l’aide extérieure ?
Questions d'entrepreneursQuand aller chercher de l’aide extérieure ?
12 décembre 2016 4 minutes de votre temps
Des rencontres

Startup Française CHEERZ en 6 Points ! #1

4 minutes de votre temps

Il y a quelques semaines, nous rencontrions le cofondateur de Cheerz, Aurélien de Meaux qui nous accueillait dans ses supers bureaux au cœur du Marais parisien, et qui nous a passionné en nous racontant avec pudeur, humilité et transparence le récit de son expérience d’entrepreneur à succès. Cheerz, c’est cette application incontournable de développement de photos, qui se démarque de ses nombreux concurrents par la facilité de l’expérience, la simplicité de l’offre, et la qualité des produits…. Mais Cheerz, c’est aussi une histoire très riche et inspirante, d’une start-up qui a fait en quelques années seulement une entrée fracassante dans la cour des grands.

Episode 1 : Cheerz en six points

Propos d’Aurélien, recueillis par Damien.

1. LE TECH

« En 2011 quand on s’est lancé, on avait encore en tête l’ancien paradigme du développement qui était que dans les années 2000, il y avait un webmasteur, et c’est tout. Aujourd’hui, il y a des développements Mac, Android, IOS, Front, Back… Ça suppose une grosse équipe et ça coute cher. Au début donc, on est passé par une agence, et on s’est pris un coup dur énorme. Notre prestataire devait sortir le site en 3 mois, et il a mis 9 mois avant de livrer. Ça a été très difficile à vivre, c’était long, sans compter qu’on n’était plus crédibles vis-à-vis de nos partenaires d’impression, etc. Finalement le site est sorti, une personnalisation en Flash, un peu ancienne école… et nous on n’était absolument pas satisfaits du résultat.

À ce moment-là c’était un peu la catastrophe. On avait dépensé tout notre argent, et on ne savait plus vraiment quoi faire. On a bricolé, avec stagiaires, freelances, et beaucoup de débrouille. Et c’est grâce à une première levée de fond en juin 2012, qu’on a enfin pu recruter un développeur. Il nous a bootstrapé un site qui tenait la route, enfin ! Un site tout neuf qui sort en novembre 2012 et là, de 2 à 3 commandes par semaine, on passe à 2 à 3 par jour le premier mois. Puis 10, 20, 30 par jour le mois d’après… Et voilà c’était lancé. Aujourd’hui, Cheerz c’est douze développeurs intégrés dans l’équipe. Parce qu’on a vraiment envie d’être connecté à tous les portails, et ça suppose une vrai grosse équipe ».

2. LE MARKETING

« On est très attaché à l’expérience, puisqu’on est nous-mêmes les premiers à utiliser notre produit. On veut que ce soit rapide, facile, simple, et on veut proposer une offre très qualitative. Or sur ce marché, la concurrence a un angle d’attaque très « prix ». Tous sont très agressifs sur la stratégie marketing (« un produit acheté un produit offert », et des promotions qui vont jusqu’à -70%). Nous, on veut que les gens viennent chez nous pour le produit, et non pour le prix. »

3. LA COMMUNICATION

« Pour communiquer, on est d’abord passé par un petit blog, puis par une agence de SEO. Mais très rapidement, on s’est focalisé sur un seul canal : Facebook. Et la chance qu’on a eue, c’est que fin 2012, au moment où on a sorti une version du site assez sympa et qu’on a décidé de changer de nom pour devenir Polabox, le reach sur Facebook était alors impressionnant. Tu publiais un post et sur une page à 10 000 followers, c’était 70% des gens qui commandaient derrière (ce qui a bien changé depuis)…

Bref, ça a été un super élan. Puis on s’est mis à cultiver notre communauté, à parler à nos abonnés avec un discours authentique et naturel qui a beaucoup plu aux gens. On leur montrait nos bureaux, notre équipe, on voulait sortir de l’expérience robotisée, standard, telle qu’elle était souvent proposée par nos concurrents à l’époque. Et c’est comme ça qu’on a construit une base solide. »

Cheerz et sa communauté Facebook

4. LES RESSOURCES HUMAINES

« Au moment où on a recruté 15 personnes en même temps, on s’est un peu planté. Pas en terme de personnes ni de compétences, mais en terme de gestion. Il faut dire qu’on n’a pas de RH, ni Antoine ni moi n’avons jamais géré une boîte de 40 personnes. Et autant de nouveaux recrutements en même temps, c’est compliqué à suivre. Alors tout s’est fait très vite et je pense qu’à ce moment-là, on n’a pas tendu assez l’oreille à des jeunes plein de compétences, qui finalement étaient en train de construire leur carrière et avaient besoin d’être écoutés. Savoir où ils allaient, quelles étaient leurs perspectives d’évolution, leur rôle, etc. Bref, ça nous a énormément appris, et l’année qu’on vient de passer a été extrêmement riche en apprentissage de management, de gestion des talents. Aujourd’hui, on a une équipe extraordinaire et c’est précieux. »

5. LES LEVÉES DE FOND

« En 2012, on expérimente notre première levée de fond. La moins élevée, mais rétrospectivement, la plus compliquée ! À ce moment-là on n’a rien, pas de client, pas de prestataire… Difficile de convaincre. Alors on a sollicité plusieurs business angels, on a raconté notre histoire, nos idées, nos convictions. On avait l’air sérieux, et Antoine avait déjà eu une première expérience entrepreneuriale ce qui a sûrement pas mal aidés. Bref, ça a marché, on est reparti avec 130 000€.
La deuxième levée de fond, c’était plus structuré. Pour les sollicitations, tout était ultra bien préparé, avec l’aide du leveur de fond. On avait bien défini notre stratégie, les objectifs marketing, développements à l’international, etc. On était rodé et puis on avait une belle croissance. Trois ou quatre fonds se sont dit ok, et puis c’était fait.  »

6. LES MENTORS

« On a eu un ou deux mentors qui nous ont bien aidé. Mais finalement, ceux qui ont beaucoup fait le relais c’est aussi les collaborateurs du fond d’investissement. C’est très bien pensé en fait, chaque partner passe pas mal de temps avec nous. Ils viennent nous voir souvent, ils connaissent tout le monde, ils s’intéressent au business, on interagit avec eux une à deux fois par semaine sur tout un tas de question. »

Vous voulez en savoir plus sur l’histoire passionnante du succès entrepreneurial de Cheerz ? Découvrez, l’épisode #2 tiré de notre entretien avec Aurélien. On vous raconte comment l’idée de départ des deux acolytes a évolué intelligemment au fil du temps, des expériences, de la conjoncture, etc. pour s’adapter au mieux au marché et à la demande.

Interview : #Cheerz, l’histoire inspirante de l’entrée réussie d’une #startup dans la cour des grands. @cheerzto

Tweeter

Articles recommandés

Ouverture de ma chaîne YouTube !
La vidéoOuverture de ma chaîne YouTube !
3 mai 2017 1 minutes de votre temps
Hack marketing d’un Salon, exemple vécu du BodyFitness
EntreprendreHack marketing d’un Salon, exemple vécu du BodyFitness
30 mars 2017 4 minutes de votre temps
CHEERZ – Et l’expérience personnelle ? #3
Des rencontresCHEERZ – Et l’expérience personnelle ? #3
22 mars 2017 5 minutes de votre temps

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.